La Loi sur l’orientation de la politique énergétique

13 juillet 2005,  loi sur l’orientation de la politique énergétique ….

Le “Grenelle de l’environnement” pousse le législateur à prendre toute une série de mesures incitant à l’usage des énergies renouvelables tout en assurant le service public de l’énergie à un prix compétitif. Elle fixe à 21 % la production intérieure d’électricité à partir d’énergies renouvelables en 2010, s’emploie à diversifier la fourniture énergétique, à en améliorer le transport, notamment en favorisant les interconnexions européennes, et à développer la recherche dans le domaine énergétique et notamment des énergies renouvelables.

La C.E.S.M.L. forte de son expérience de producteur hydraulicien, a bien évidemment adapté ses procédures de raccordement afin de faciliter l’accueil de cette production décentralisée à base d’énergies renouvelables.

La modernisation du service public de l’électricité

10 février 2000 loi sur la modernisation du service public de l’électricité …

Cette loi, souvent appelée loi “big-bang”, est la première à transposer les grands principes des directives européennes concernant la libéralisation
du marché de l’électricité. Elle est à l’origine du processus d’ouverture à la concurrence du secteur de l’énergie électrique en France qui a été défini en préservant les missions de service public.

La loi autorise les consommateurs d’électricité à pouvoir, s’ils le souhaitent, choisir leur fournisseur en exerçant le droit à la concurrence. En contrepartie, le législateur impose à l’ensemble des gestionnaires des réseaux d’électricité (EdF et C.E.S.M.L.) d’offrir à l’ensemble des fournisseurs le désirant un accès transparent et non discriminatoire à leurs réseaux. À cet effet, une Tarification réglementée nationale de l’Utilisation des Réseaux publics d’électricité est instaurée.

Les débuts de l’électricité en France

En 1886, aux États-Unis. George Westinghouse met au point le premier éclairage public…

C’est le coup d’éclat de celui qui va fonder une des premières grandes compagnies d’électricité au monde et donner une impulsion déterminante à la seconde révolution industrielle, favorisant ainsi l’émergence économique de son pays dans le concert des nations. En 1899, Camille Jenatzy franchissait pour la première fois le seuil des 100 km/h sur une automobile mue par l’électricité. En 1890, la première locomotive électrique équipe le métro de Londres. Le premier métro parisien entre en activité pour les Jeux Olympiques de Paris en 1900, il s’agit d’une voiture électrique équipée de deux moteurs de 125 cv.

Illustrons la CESML

Pour ses 90 ans, la CESML a demandé à des dessinateurs de réunir leur vision artistique pour raconter son histoire….

Ce dessin synthétise bien le lieu et l’emplacement du barrage, entre le Pic Saint-Loup et l’Hortus. Seul élément anachronique : L’aile rouge, sortie tout droit d’un album de Blake & Mortimer, dont le dessinateur est l’un des principaux animateurs.